《中非合作2035年愿景》 -乐鱼下载

《中非合作2035年愿景》
[来源:中非民间商会]    [发布日期:2021-12-09 09:35:00]

中非合作2035年愿景


中国和非洲作为世界上最大的发展中国家和发展中国家最集中的大陆,将高举和平、发展、合作、共赢旗帜,坚定不移深化中非全面战略乐鱼下载的合作伙伴关系,实现中非务实合作高质量发展。综合考虑双方各自发展历史、背景和特点,结合中国2035年远景目标、联合国2030年可持续发展议程、非盟《2063年议程》及非洲各国发展战略,中非双方共同制定《中非合作2035年愿景》,确立中长期合作方向和目标,推动构建更加紧密的中非命运共同体。内容包括:


一、共同开启全面合作新征程,实现中非发展共进


——中国成为非洲发展议程的重要伙伴。中国支持非盟《2063年议程》及其旗舰项目的落实,积极参与非洲农业综合发展计划(caadp)、非洲基础设施发展计划(pida)、非洲矿业愿景(amv)、非洲科技创新战略(stisa)、非洲内部增长计划(biat)、非洲工业化发展加速计划(aida)、非洲发展署—非洲发展新伙伴计划(auda-nepad)等全非计划落实;


——中非结为更紧密的共建“一带一路”伙伴。中非秉持共商、共建、共享原则和绿色、开放、廉洁理念,精准对接“一带一路”倡议与非洲发展议程,充分发挥中非合作论坛引领作用,巩固传统合作,开拓新兴领域,加速合作转型升级、提质增效,成果广泛惠及中非人民;


——中非合作的顶层设计和机制措施更加丰富完善。中非密切各层级多双边交往,深化传统友谊,增进政治互信,在贸易投资、产业发展、数字经济、绿色低碳、民生健康、人文交流、和平安全、国际事务等领域政策对接和协同不断加强。


二、共同迈上务实合作新台阶,实现中非利益共融


——双边贸易均衡增长。至2035年,中非年贸易额达到3000亿美元。中国支持非洲增强出口能力,加强与非洲国家农产品、食品检验检疫合作,加快推动检疫准入程序,扩大进口非洲非资源类产品;


——双向投资持续扩大。至2035年,中国新增对非投资600亿美元,重点支持非洲农业、制造业、基础设施、环境保护、数字经济、蓝色经济等领域,支持有实力的中国在非经贸合作区升级为中非产业链供应链合作示范区,支持非洲持续优化营商环境,中国在非企业本地化水平进一步提升。中非双方共同施策,为非洲独资或合资企业在华开展业务提供便利与支持;


——一体化合作深入推进。中国积极参与非洲大陆自贸区(afcfta)建设。中非基础设施领域合作升级,利用多种合作模式,支持非洲铁路、公路、航运、港口、航空、通信网络发展。中非建立形式多样的贸易投资便利化安排,推动中非贸易投资便利化合作达到更高水平;


——融资合作更加可持续。中国继续在力所能及的范围内向非洲提供援助,援助综合效应显著提升。利用各类资源做好对非融资合作,支持非洲中小企业发展,加强与非洲开发银行、非洲进出口银行、中部非洲开发银行、东南非贸易发展银行及西非开发银行等多边金融机构合作,成为非洲重要的可持续发展融资伙伴。中非金融合作不断增强,本币合作深入开展,相互在对方国家开设更多金融分支机构。


三、共同构建转型增长新格局,实现中非产业共促


——农业合作向全产业链延伸。中国支持非洲发展现代农业,形成育种、种植、加工、仓储和物流完整体系,打造畜牧养殖和经济作物特色产业,增强粮食安全保障能力,提高农产品、食品安全水平和附加值;


——产能合作深化拓展。中国与非洲合作,完善制造业体系,培育“非洲制造”品牌,融入国际产业链供应链。支持非洲建设完善技术标准体系,提升质量基础设施能力。中国将与非洲分享经验,帮助非洲推动制造业升级,提升产业竞争力,释放私营经济活力,创造更多就业岗位;


——科技创新合作提供发展新动力。中非在广泛科技领域深化创新合作,共同推动高水平合作研究、技术转移转化及创新创业合作,助力非洲科技创新能力提升和经济社会可持续发展;


——蓝色经济合作成为新增长点。中非在海洋资源增值和可持续利用方面开展广泛合作,支持非洲在做好海洋生态保护的基础上合理开发利用海洋资源,发展临港经济,建设海洋经济特区或蓝色经济园区,引导海洋产业集聚,打造区域发展极;


——数字合作驱动非洲加速转型。中非拓展在频谱管理、5g、卫星互联网、大数据、电子商务、智慧城市、航空航天、卫星遥感应用等领域合作,支持非洲建设新型基础设施,发展数字产业,弥合数字鸿沟。


四、共同打造绿色发展新模式,实现中非生态共建


——应对气候变化合作全面推进。中非密切协作共同应对气候变化,加强气象监测、防灾减灾、水资源利用、荒漠化、土地退化和干旱防治等领域合作,支持非洲保护生态环境和生物多样性,建设非洲“绿色长城”,提高气候适应能力;


——能源合作向清洁、低碳转型。中国支持非洲提高水能、核能等清洁能源利用比例,基于各国发展水平和能源需求,积极开发太阳能、风能、地热、沼气、潮流、波浪等可再生能源,通过分布式供电技术为非洲偏远地区提供稳定、可负担电力供应,支持光伏产业发展;


——绿色合作助力提升发展质量。中国支持非洲发展绿色经济、循环经济、绿色金融,促进可持续自然资源管理,提升资源利用效率和可再生资源利用水平,增强绿色、低碳、循环发展能力,建立绿色、低碳、循环经济体系。


五、共同提升民生福祉新水平,实现中非幸福共享


——卫生健康合作巩固深化。中国支持非洲卫生政策,帮助非洲完善传染病防控体系,提高医疗研究水平,大力开发传统医药,提升药品可及性和可负担性,支持非洲降低艾滋病、结核病、疟疾等传染病感染率;


——减贫合作成效显著。中非持续开展多种形式创造就业和减贫经验交流,中国支持非洲提高扶贫减贫能力,完善教育、供水、电力等民生设施,提升城镇化水平,实现包容性增长。中非人道交流扎实推进,构筑中非人道桥梁;


——人力资源合作达到新水平。中国支持非洲教育发展,提高所有非洲人,特别是妇女、儿童和青少年受教育水平,培养各领域青年领袖和高素质技术技能人才。中国成为非洲留学生的重要留学地。


六、共同谱写人文交流新篇章,实现中非文化共兴


——文体交流更加活跃。中非共同建立促进中非文明平等互鉴、繁荣共兴长效机制,支持艺术团组互访、影视文化合作、语言人才培养,共同推动国际汉学和非洲研究的发展,扩大中非文化的国际认知度和影响力,促进世界文化多元发展。中非加强体育领域务实合作,支持举办达喀尔2026年青奥会,促进非洲体育事业发展;


——新闻交流更加深入。中非加强在新闻报道、视听节目内容创作、媒体从业人员培训、传媒技术等方面合作,帮助非洲传媒业加强信息生产和传播能力,助力“智慧非洲”建设和媒体融合发展。加强中非出版交流合作,以书为媒,讲好中非合作友谊故事;


——旅游合作更加繁荣。中非合作促进旅游业发展,中国帮助非洲加强旅游领域能力建设,发展绿色旅游和相关服务业,支持非洲国家成为中国公民组团出境旅游重要目的地,助力非洲旅游振兴。


七、共同探索和平安全新路径,实现中非安全共筑


——建成更加和平的非洲。中非秉持共同、综合、合作、可持续的安全观,坚持以合作谋和平,以协商化分歧,坚持通过非洲方式解决非洲问题,共同推动非洲如期建成“消弭枪声的非洲”;


——建成更加安全的非洲。中非和平安全领域合作成为中非关系发展的新亮点,中非在联演联训、维和维稳、反恐、禁毒、打击海盗等领域交流合作更趋密切,网络安全和轻小武器管控成为合作新方向;


——建成更加稳定的非洲。中非深化治国理政经验交流,加强发展思路和理念对接。中国支持非洲国家自主探索适合自身国情的发展道路,加强政府治理能力建设,构建共同繁荣、开放包容的社会,实现国家长治久安。


八、共同树立国际交往新典范,实现中非开放共赢


——全球治理合作不断取得新进展。中非成为完善全球治理、维护国际公平正义的重要力量,在联合国安理会等场合加强沟通协调,共同推动国际社会加大对非洲关注,支持非洲在全球治理中扮演更加积极的角色,在国际事务中发挥更多作用;


——维护多边体制和南南合作成为国际典范。中非支持经济全球化和公平、开放、包容的多边贸易体制,坚决反对单边主义、保护主义,维护发展中国家共同利益,中非合作成为南南合作典范,为构建人类命运共同体作出重要贡献;


——三方合作广泛开展。中国与世界各国及国际机构,在充分尊重非洲国家意愿的原则下,广泛开展对非三方合作,通过“支持非洲发展伙伴倡议”为支持非洲发展形成更有效合力。



英文版


china-africa cooperation vision 2035 


as the largest developing country and the continent with the most developing countries in the world, china and africa hold high the banner of peace, development, cooperation and win-win results, and unswervingly deepen the comprehensive strategic partnership to realize the high-quality development of china-africa practical cooperation. considering the development history, background and characteristics of both sides, vision 2035 of china, the un 2030 agenda for sustainable development, the 2063 agenda of the african union as well as the national development strategies of african countries, china and africa jointly formulated this china-africa cooperation vision 2035 to determine the directions and objectives of mid- and long-term cooperation and promote a closer community with a shared future for china and africa. the vision includes: 


1.jointly embarking on a new journey of comprehensive cooperation for common development of china and africa 


1.1china as an important partner of african development agenda. china supports the implementation of the 2063 agenda of the african union and its flagship projects. china also actively participates in the implementation of continent-wide plans such as the comprehensive africa agriculture development programme (caadp), the programme for infrastructure development in africa (pida), the africa mining vision (amv), the science, technology and innovation strategy for africa (stisa), the action plan for boosting intra-african trade (biat), the accelerated industrial development for africa (aida) and african union development agency-new partnership for africa’s development (auda-nepad). 


1.2closer belt and road partnership between china and africa. following the principle of extensive consultation, joint contribution and shared benefits and the philosophy of green, open and clean cooperation, 2 china and africa will ensure synergies between bri and the african development agenda and leverage the leading role of the forum on china-africa cooperation to consolidate traditional cooperation, explore emerging areas of cooperation, and transform and upgrade cooperation faster towards greater quality and efficiency so that the cooperation outcomes could widely benefit the peoples of china and africa. 


1.3enriching and improving the top-level design, mechanisms and measures of china-africa cooperation. china and africa will establish closer bilateral and multilateral exchanges at all levels through deepening traditional friendship, enhancing political mutual trust and better coordinating policies in areas such as trade and investment, industrial development, digital economy, green and low-carbon development, people’s well-being and health, cultural and people-to-people exchanges, peace and security and international affairs. 


2.jointly taking practical cooperation to a new height for the common interests of china and africa 


2.1balanced growth of bilateral trade. china-africa annual trade is expected to reach usd300 billion in 2035. china supports africa in increasing export capacity, strengthens cooperation with african countries in inspection and quarantine of agricultural produce and food, accelerates quarantine process, and will import more non-resource african products. 


2.2continued expansion of two-way investment. china will invest another usd60 billion in africa by 2035, especially in support of african agriculture, manufacturing, infrastructure, environmental protection, digital economy, blue economy, etc. china supports the upgrade of its competent trade and economic cooperation zones in africa to china-africa demonstration zones of industrial and supply chain cooperation. china supports africa’s efforts to keep improving the business environment and will further localize chinese enterprises in africa. china and africa will take measures together to facilitate and support the business operation of 3 wholly african-owned enterprises or african joint ventures in china.


2.3advancing integrated cooperation. china actively participates in the development of the african continental free trade area (afcfta). china-africa infrastructure cooperation is upgraded as china supports the development of african railway, highway, shipping, port, airline and communications network based on multiple cooperation models. the two sides establish diversified arrangements for trade and investment facilitation to elevate china-africa cooperation on trade and investment facilitation to a new level. 


2.4more sustainable finance cooperation. china will continue to offer aid to africa to the best of its capability and maximize the overall efficiency of assistance. china mobilizes all types of resources for financing cooperation with africa to support the development of african smes. china also reinforces cooperation with multilateral financial institutions, such as the african development bank, the african export-import bank, development bank of the central africain states, the eastern and southern african trade and development bank and west african development bank in an effort to become a major partner of africa for sustainable financing. china and africa will enhance finance and local currency cooperation and establish more financial branches and subsidiaries in each other’s countries. 


3.jointly promoting a new development paradigm featuring transformation and growth to advance industries in china and africa 


3.1extending agricultural cooperation to include the whole industry chain. china supports africa in developing modern agriculture by forming a complete system of breeding, planting, processing, storage and logistics, and developing featured industries of livestock breeding and cash crop, so as to enhance food security capabilities of african countries, and improve safety and value added of african agricultural produce and food. 


3.2expanding production capacity cooperation. china will help africa develop “made in africa” brands and integrate into global industrial and supply chains by assisting africa to develop its manufacturing sector. china supports africa in building and improving technical standard system for quality infrastructure. china will share experience with africa to help africa upgrade and enhance the competitiveness of its manufacturing sector, invigorate the private sector and create more jobs in the private sector.


3.3new growth drivers offered by cooperation in science and technological innovation. china and africa will conduct extensive cooperation in science and technological innovation, and jointly promote research on high-level cooperation, technology transfer and application as well as cooperation in innovation and entrepreneurship, in a bid to improve science and innovation capabilities and sustainable economic and social development in africa. 


3.4new growth areas offered by cooperation on the blue economy. china and africa conduct extensive cooperation to add value to and sustainably utilize marine resources. china supports africa in developing and utilizing marine resources in a reasonable manner while preserving the marine ecosystem, developing near-shore economy, setting up marine special economic zones or parks for blue economy to foster marine industrial clusters and regional growth poles. 


3.5african transformation sped up by digital cooperation. china and africa expand cooperation in areas such as spectrum management, 5g technology, satellite internet, big data, e-commerce, smart city, aeronautics and astronautics and application of satellite remote sensing. china supports africa in building new types of infrastructure and developing the digital economy to bridge the digital divide. 


4.jointly developing a new green growth model for common eco-development of china and africa


4.1comprehensively advancing climate cooperation. china and africa work closely on joint climate response, strengthened cooperation in meteorological monitoring, disaster prevention and mitigation, water resources utilization, prevention and control of desertification, land degradation and drought, among others. china supports africa’s efforts to protect eco-environment and biodiversity, build the “great green wall” and enhance climate resilience. 


4.2transforming to clean and low-carbon energy cooperation. china supports africa in increasing the proportion of hydro power, nuclear and other clean energies, actively developing solar, wind, geothermal, biogas, tidal and wave power and other renewable energies based on the level of development and energy needs of countries, providing stable and affordable power supply with distributed power supply technologies for remote african areas, and supporting the development of the photo-voltaic industry. 


4.3improving development quality with green cooperation. china supports africa in developing green and circular economy and green finance, promoting sustainable management of natural resources, enhancing the efficiency of energy utilization and the use of renewable energy, improving green, low-carbon and circular development capabilities and establishing an economic system featuring green, low-carbon and circular development. 


5.jointly improving people’s well-being featuring happiness for all in china and africa 


5.1consolidating and deepening health cooperation. china supports african health policies and helps it strengthen the prevention and control system of communicable diseases, improve medical research, vigorously develop traditional medicine, and improve medicine accessibility and affordability. it also supports africa in reducing the prevalence of hiv/aids, tuberculosis, malaria and other communicable 6 diseases. 


5.2notable achievements in poverty reduction cooperation. china and africa continue to share experience in job creation and poverty reduction in various ways. china supports africa in enhancing poverty reduction capacity, improving education, water and power supply and other public utilities, advancing urbanization and achieving inclusive growth. with solid progress, the humanitarian exchange serves as a humanitarian bridge between china and africa. 


5.3human resources cooperation at a new height. china supports africa in developing education, enhancing the education level for all africans, women, children and youth in particular, and cultivating young leaders and high-calibre technical talents in all areas. china becomes a major host of african students. 


6.jointly creating a new chapter in people-to-people exchanges for common cultural prosperity in china and africa 


6.1more vibrant cultural and sports exchanges. china and africa will jointly establish a long-term mechanism for equal and mutual learning and common prosperity of chinese and african civilizations, and support the exchange of visits by art missions, cooperation on film, television programs and culture, and cultivation of language talents. china and africa jointly promote the development of international sinology and african studies, enhance the international visibility and influence of chinese and african cultures, and encourage world cultural diversity. china and africa strengthen practical cooperation in sports and support the dakar 2026 youth olympic games to promote sports in africa. 


6.2more in-depth media exchange. china and africa strengthen cooperation in news coverage, creation of audiovisual contents, training of media professionals, and media technologies, help african media build information production and dissemination capacity and facilitate “smart africa”and integrated media development. china and africa enhance 7 exchanges and cooperation on publishing, and share the stories of cooperation and friendship between china and africa with books as the media.


6.3more flourishing tourism cooperation. china-africa cooperation promotes tourism development. china helps africa with tourism capacity building and the development of green tourism and relevant services, supports african countries as major outbound tourism destinations for chinese group tours, facilitates the revitalization of african tourism. 


7.jointly exploring a new path towards peace and safety for common security in china and africa 


7.1 building a more peaceful africa. upholding the common, comprehensive, cooperative and sustainable security concepts, china and africa continue to pursue peace through cooperation and resolve differences through consultations. china supports african countries in seeking african solutions for african problems. china and africa jointly promote the timely accomplishment of “silencing guns in africa”. 


7.2building a safer africa. the cooperation on peace and security has become a new highlight for china-africa relations. china and africa have conducted closer exchanges and cooperation in joint exercises and training, peacekeeping and stabilization, fight against terrorism, counter-narcotics, counter-piracy and other areas, while internet security and the management and control of small arms have become new directions for cooperation. 


7.3building a more stable africa. china and africa advance governance experience sharing and enhance the alignment of development thinking and concepts. china supports african countries in independently exploring a development path tailored to their own national conditions, enhancing governance capacity building, building an open and inclusive society of common prosperity and achieving long lasting peace and 8 stability for the country. 


8.jointly setting new exemplars of international exchanges for open and win-win cooperation between china and africa 


8.1continued progress for global governance and cooperation. china and africa will become major forces for improving global governance and safeguarding international equity and justice, enhance communication and coordination in such arenas as the un security council, and jointly raise the attention of the international community to africa and support africa in playing a more active role in global governance and participating more in the management of international affairs.


8.2international models safeguarding the multilateral system and south-south cooperation. china and africa support economic globalization and an equitable, open and inclusive multilateral trading system, firmly opposing unilateralism and protectionism and safeguarding the common interests of developing countries. the cooperation between china and africa is an exemplar of south-south cooperation and an important contribution to a community of shared future for mankind.


8.3extensive tripartite cooperation. with full respect for the wishes of african countries, china works with countries around the world and international organizations to conduct extensive tripartite cooperation with africa and create more effective synergy for the development of africa through the initiative on partnership for africa’s development.



法文版


vision 2035 de la coopération chine-afrique 


1.-la chine et l’afrique, respectivement le plus grand pays en développement au monde et le continent regroupant le plus grand nombre de pays en développement, et portant très haut l’étendard de la paix, du développement et de la coopération gagnant-gagnant, oeuvrent inébranlablement à l’approfondissement de leur partenariat stratégique global et au développement de haute qualité de la coopération pragmatique sino-africaine. ayant à l’esprit leur parcours historique, le contexte international actuel et leurs particularités respectives; les objectifs à long terme pour 2035 de la chine; le programme de développement durable à l'horizon 2030 des nations unies, l'agenda 2063 de l'union africaine, ainsi que les stratégies nationales de développement des pays africains, les deux parties décident conjointement d’établir cette vision 2035 de la coopération chine-afrique, dans le but de fixer les orientations et objectifs de la coopération à moyen et long terme, et de promouvoir une communauté d’avenir partagé plus étroit entre la chine et l’afrique. en voici le contenu:


2.(1)entamer conjointement une nouvelle marche de la coopération globale en vue d’un développement commun sino-africain


3.-la chine devient un partenaire majeur dans la concrétisation du programme de développement de l’afrique. elle soutient l’agenda 2063 de l'ua et l’exécution de ses projets phares. à ce titre, elle appuie activement la mise en oeuvre des initiatives continentales comme le programme détaillé pour le développement de l'agriculture en afrique (pddaa), le programme pour le développement des infrastructures en afrique (pida), la vision minière africaine (amv), la stratégie pour l'innovation dans les sciences et la technologie en afrique (stisa), la promotion du commerce intra-africain (biat), le plan d’action pour le développement industriel accéléré de l’afrique (aida), et l’agence de développement de l’ua-nouveau partenariat pour le dévéloppement de l’afrique (auda-nepad). 


4.-la chine et l’afrique forment un partenariat plus étroit dans la mise en oeuvre de l’initiative « la ceinture et la route ». fidèles aux principes de « consultations, coopération et bénéfices pour tous » et à la conception du développement vert, ouvert et propre, la chine et l’afrique oeuvrent ensemble pour une synergie entre l’initiative « la ceinture et la route » et l’agenda de développement de l’afrique. tout en mettant à profit le rôle de guide du forum sur la coopération sino-africaine (fcsa), elles renforcent la coopération dans les secteurs structurants et émergents pour accélérer la transformation et la montée en gamme de leur coopération, et en améliorer la qualité et la volume afin que ses fruits bénéficient au peuple chinois comme au peuple africain. 


5.-la coopération sino-africaine se dote d’une architecture perfectionnée et de mécanismes plus variés. la chine et l’afrique travaillent à multiplier et diversifier leurs échanges multilatéraux et bilatéraux de différents échelons, à approfondir l’amitié traditionnelle et renforcer la confiance politique mutuelle, et à associer et coordonner leurs politiques sur le commerce et l’investissement, le développement industriel, l’économie numérique, le développement vert et bas carbone, le bien-être et la santé, les échanges culturels et humains, la paix et la sécurité, les affaires internationales, etc. 


6.(2)faire passer conjointement à un nouveau palier la coopération pragmatique en vue d’une intégration pertinente des intérêts sino-africains 


7.-une croissance équilibrée du commerce bilatéral. a l’horizon 2035, le volume annuel du commerce des marchandises s’élèvera à 300 milliards de dollars américains. la chine soutient les efforts de l’afrique pour accoître sa capacité d’exportation, intensifie la coopération en matière d’inspection sanitaire et de quarantaine des produits agricoles et alimentaires avec les pays africains, accélère le processus de quarantaine en vue de leur accès au marché chinois, et s’engage à augmenter ses importations des produits hors ressources naturelles en provenance de l’afrique. 


8.-une augmentation soutenue des investissements croisés. d’ici à 2035, les nouveaux investissements directs chinois en afrique atteindront 60 milliards de dollars américains, consacrés notamment au dévoloppement de l’agriculture, de l’industrie, des infrastructures, de la protection de l’environnement, l’économie numérique, l’économie bleue et à d’autres activités économiques. la chine s’engage à moderniser des zones de coopération économique et commerciale chinoises performantes existant sur le territoire africain en zones de démonstration de la coopération chine-afrique sur la chaîne industrielle et d’approvisionnement. la chine accompagne l’afrique dans l’amélioration du climat des affaires et encourage les efforts d’intégration locale des entreprises chinoises dans les pays africains. les deux paries prennent les mesures appropriées pour faciliter et encourager le travail en chine des entreprises appartenant entièrement ou partiellement à des africains. 


9.-un approfondissement de la coopération en matière d’intégration. la chine participe activement à l’implantation de la zone de libre-échange continentale africaine (zlecaf). la coopération sino-africaine se développe sous diverses formes et contribue au développement des infrastructures ferroviaires, routiers, maritimes, portuaires, aériennes et de télécommunications de l’afrique. les deux parties multiplient les mécanismes visant à faciliter et à stimuler les échanges commerciaux et les investissements dans le but de porter la coopération en la matière à un niveau plus élevé. 


10.-une coopération financière plus soutenable. la chine continue de founir l’aide à l’afrique, dans la mesure de son possible, et s’engage à améliorer sensiblement son efficacité globale. elle mobilise de multiples ressources pour mener à bien cette coopération, apporte de l’appui au développement des pme africaines, renforce ses relations avec des institutions financières multilatérales comme la banque africaine de développement, l’afreximbank, la banque de développement des états de l’afrique centrale (bdeac), la banque tdb de l’afrique de l’est et du sud, et la banque ouest africaine de développement (boad), et devient ainsi un partenaire majeur pour le financement du développement durable de l’afrique. la chine et l’afrique voient leur coopération financière et monétaire s’intensifier et conviennent d’augmenter réciproquement le nombre de succursales de leurs institutions financières. 


11.(3)construire conjointement une nouvelle dynamique de croissance fondée sur la transformation en vue d’un développement industriel partagé 


12.-la coopération agricole s’étend à l’ensemble du cycle de production. dans l’objectif d’aider l’afrique à assurer la sécurité et la sûreté alimentaire, et à augmenter la valeur ajoutée de ses produits agricoles et alimentaires, la chine la soutient dans ses efforts pour moderniser son agriculture, développer son industrie en matière d’élevage et de cultures économiques, et établir des chaînes de valeurs complètes regroupant les différents maillons, y compris la production de semence, la culture, la transformation, le stockage et la logistique des produits alimentaires. 


13.-la coopération en matière de capacités de production s’élargit et s’intensifie. la chine coopère avec l’afrique pour le développement de l’industrie manufacturière, la promotion du label «fabriqué en afrique» et l’intégration de l’afrique dans les chaînes de valeurs et d’approvisionnement mondiales. elle accompagne l’afrique dans ses efforts à établir et à perfectionner le système des normes techniques et ainsi à renforcer son infrastructure de qualité. elle partage avec l’afrique son 5 expérience en matière de développement de l’industrie manufacturière en vue de promouvoir une économie compétitive, créatrice d’emplois et portée par le secteur privé. 


14.-la coopération technico-scientifique et en matière d’innovation devient un nouveau moteur du développement. la chine et l’afrique raffermissent leur coopération en matière d’innovation dans divers domaines scientifiques et technologiques. elles promeuvent ensemble la recherche appliquée, le transfert de technologies et la création d’entreprises à l’effet d'accroître les capacités africaines dans l’innovation scientifique et technologique et d’accélérer le développement socio-économique durable de l’afrique. 


15.-l’économie bleue devient une nouvelle source de croissance. la chine et l’afrique engagent une vaste coopération dans la valorisation et le recyclage des ressources maritimes. tout en respectant la protection de l’écosystème océanique, la chine soutient l’afrique dans l’exploitation rationnelle et raisonnable des ressources côtières et halieutiques, le développement de l’économie portuaire, et la construction des zones de l’économie maritime et des parcs de l’économie bleue en vue de créer des conglomérats industriels et des pôles de compétitivité. 


16.-la coopération numérique contribue à l’accélération de la transformation de l’afrique. la chine et l’afrique élargissent leur coopération dans de nombreux domaines comme la gestion spectrale, la 5g, l’internet par satellite, les méga données, le commerce électronique, la ville intelligente, l’aérospatial et la télédétection par satellite. la chine assiste l’afrique dans la construction de nouvelles infrastrutures et le développement du secteur numérique en vue de combler la fracture numérique. 


17.(4)créer conjointement une croissance verte en vue d’un modèle de développement en harmonie avec l’environnement


18.-la coopération dans la lutte contre le changement climatique avance sur tous les plans. la chine et l’afrique coopèrent étroitement dans l’action contre le changement climatique, renforcent leur coopération dans la surveillance météorologique, la prévention et la réduction des risques liés aux catastrophes naturelles, la valorisation des ressources en eau, la prévention et la lutte contre la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse, etc. la chine soutient l’afrique dans la protection de l’environnement, la préservation de biodiversité et la construction d’une grande muraille verte afin de renforcer ses capacités d’adaptation au changement climatique. 


19.-la coopération énergétique s’oriente vers des formes plus propres et bas carbone. la chine appuie les efforts de l’afrique pour élever la proportion des énergies propres, notamment les énergies hydraulique et nucléaire, dans sa consommation énergétique; conformément au niveau de développement et au besoin énergétique de chaque pays, promouvoir activement l’utilisation des energies renouvenables, y compris les énergies solaire, éolienne, thermique, et ceux des marrées, des vagues et du méthane; fournir une alimentation électrique stable et abordable aux zones vulnérables grâce à la technologie d'alimentation électrique distribuée; développer l’industrie photovotaïque. 


20.-la coopération verte contribue à améliorer la qualité du développement. la chine soutient le développement de l’économie verte et circulaire, et des financement verts, la gestion durable des ressources naturelles, et l’éfficacité de l’utilisation des ressources renouvelables, dans l’objectif de renforcer les capacités africaines en matière de développement vert, bas carbone et circulaire et d’établir un système de l’économie verte, bas carbone et circulaire. 


21.(5)porter conjointement le niveau du bien-être des peuples chinois et africain à un nouveau palier en vue de réaliser le bonheur pour tous 


22.-la coopération en matière de santé se consolide et s’approfondit. la chine soutient les politiques de santé en afrique, l’amélioration du niveau de recherche médicale, la perfection des systèmes de prévention et de contrôle des épidémies, le développment de la médecine traditionnelle, l’accessibilité des médicaments et la réduction du taux de prévalence des maladies infectieuses y compris le sida, la tuberculose et le paludisme. 


23.-la coopération dans la réduction de la pauvreté donne des résultats tangibles. la chine et l’afrique continuent à mener sous diverses formes des échanges d’expériences en matière de création d’emplois et de réduction de la pauvreté. la chine apporte du soutien à l’afrique pour l’amélioration des ses capacités en matière d’assistance aux personnes défavorisées et de réduction de la pauvreté, le perfectionnement des infrastructures d’éducation, d’électricité et d’alimentation en eau destinées au bien-être des populations, l’augmentation du niveau d’urbanisation, et la réalisation d’une croissance inclusive. les échanges humanitaires se poursuivent de façon régulière et soutenue pour construire un pont humanitaire chine-afrique. 


24.-la coopération dans le domaine des ressources humaines se situe à un niveau plus élevé. la chine soutient les initiatives de l’afrique pour développer son système éducatif, assurer un meilleur accès à l’éducation de tous les africains, notamment en faveur des femmes, des enfants et des jeunes, et former plus de jeunes leaders dans divers domaines ainsi que des personnes hautement qualifiées et professionnellement compétentes. la chine devient un pays d’accueil important des étudiants africains à l’étranger. 


25.(6)écrire ensemble un nouveau chapitre dans les annales des échanges humains et culturels en vue d’une prospérité culturelle partagée. 


26-des échanges culturels et sportifs plus dynamiques. la chine et l’afrique établissent un mécanisme permanent pour promouvoir l’inspiration mutuelle sur un pied d’égalité, et la prospérité partagée de leurs civilisations. elles favorisent les visites réciproques des groupes artistiques, la coopération cinématographique et télévisuelle, ainsi que la formation des talents linguistiques. les deux parties promeuvent à l’échelle internationale des programmes de recherche sur la chine et l’afrique, et oeuvrent ensemble pour accroitre la connaissance et le rayonnement de leurs cultures sur le plan international, et la promotion de la diversité culturelle. elles renforcent la coopération pragmatique dans les domaines sportifs. la chine soutient l’organisation des jeux olympiques de la jeunesse 2026 à dakar anisi que le développement du sport africain. 


27.-des échanges plus profonds dans les domaines de la presse et de l’édition. la chine et l’afrique renforcent leur coopération en matière de reportage, de création de programmes audiovisuels, de formation des professionnels dans les médias et les technologies de la communication. la chine soutient le renforcement des capacités des médias africains en matière de production et de diffusion d’informations. elle contribue à l’édification de l’afrique intelligente et au développement de l’intégration des différentes formes de médias. la chine et l’afrique approfondissent les échanges et la coopération en matière d’édition, dans le but de mieux faire connaître les réalités de la coopération et de l’amitié sino-africaines par le biais des livres. 


28.-une coopération touristique plus prospère. la coopération sino-africaine est favorable au développement du tourisme. la chine assiste l’afrique dans ses efforts pour développer son secteur touristique, y compris le tourisme vert et les services relatifs. elle favorise l’inscription des pays africains sur la liste des destinations importantes pour les groupes de touristes chinois afin de contribuer au développement des services touristiques et la prospérité du tourisme africain. 


29.(7)explorer ensemble une nouvelle voie vers la paix et la sécurité en vue d’une sécurité commune 


30.-construire une afrique plus pacifique. fidèle à la coopération en matière de sécurité commune, globale, solidaire et durable, la chine réaffirme son adhésion au principe de la recherche de la paix par la coopération et du règlement des différends par les concertations. la chine soutient les efforts des pays africains pour promouvoir les solutions africaines aux problèmes africains et atteindre l’objectif faire taire les armes en afrique dans les délais prévus. 


31.-construire une afrique plus sûre. la coopération en matière de paix et de sécurité devient un nouveau point phare du développement des relations sino-africaines. les échanges s’intensifient dans la formation et les exercices conjoints, les opérations de maintien de la paix et de la stabilité, la lutte antiterroriste, la lutte contre la drogue et la piraterie, etc... la cybersécurité et le contrôle des armes légères deviennent également de nouveaux axes dans la coopération sino-africaine. 


32.-construire une afrique plus stable. la chine et l’afrique approfondissent les échanges d’expériences en matière de gouvernance et renforcent la synergie de leurs visions et de leurs conceptions du développement. la chine soutient les pays africains dans leur recherche d’une voie autonome de développement adaptée à leurs réalités nationales, dans le renforcement de leurs capacités de gouvernance, et dans l’édification d’une société prospère, ouverte et inclusive afin d’assurer une stabilité durable. 


33.(8)montrer conjointement un exemple d’un nouveau type de relations internationales en vue d’une coopération ouverte et gagnant-gagnant. 


34.-la coopération dans la gouvernance mondiale enregistre de nouveaux progrès. la chine et l’afrique deviennent des forces importantes dans le perfectionnement de la gouvernance mondiale et la préservation de la justice et de l’équité internationales. elles multiplient les échanges au conseil de sécurité de l'onu et dans d’autres cadres de coopération, et exhortent la communauté internationale à accorder une plus grande attention à l’afrique. la chine soutient l’ambition de l’afrique de jouer un rôle plus actif dans la gouvernance mondiale et de participer davantage à la gestion des affaires internationales. 


35.-la défense du multilatéralisme et la coopération sud-sud deviennent un modèle international. la chine et l’afrique sont favorables à une économie mondiale et un système commercial multilatéral équitables, ouverts et inclusifs. elles s’opposent résolument à l’unilatéralisme et au protectionnisme, et défendent les intérêts communs des pays en voie de développement. la coopération sino-africaine se veut un modèle de coopération sud-sud et apporte une contribution de poids à la construction de la communauté de destin pour l’humanité. 


36.-la coopération tripartite se multiplie. fidèle au principe du plein respect de la volonté des pays africains, la chine et les autres pays du monde ainsi que les organismes internationaux multiplient les initiatives de coopération tripartite en afrique et forment une synergie plus étroite pour soutenir le développement de l'afrique à travers l’initiative du « nouveau partenariat pour le développement de l’afrique ».


网站地图